Le génie, c’est aussi pour les filles

(08 novembre 2021) Une soixantaine d’élèves de Mariana-Carmen Petrariu, enseignante à l’école secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont, et d’Estelle Dubé, enseignante à l’école secondaire Saint-Laurent, ont participé à l’événement G-Change de l’ÉTS qui célèbre l’ingénierie au féminin. L’école d’ingénierie de l’Université du Québec avait préparé pour elles un éventail d’activités pratiques et de conférences inspirantes.

Dans le cadre de cet événement, le Mouvement montréalais Les Filles & le code a invité cinq jeunes femmes de ce groupe à échanger avec Farah Alibay, ingénieure en aérospatiale et membre de l’équipe de la NASA responsable de piloter le robot Perseverance sur la planète Mars. La scientifique a discuté avec les adolescentes de son parcours scolaire et professionnel, des défis qu’elle a relevés et de ses aspirations. Pour les jeunes femmes qui envisagent d’étudier en sciences, la rencontre se révèle inspirante. Mme Alibay est en effet un modèle. Née à Montréal, elle grandit à Joliette ; convaincue que rien n’est impossible, elle étudie en Grande-Bretagne et aux États-Unis, puis fait son chemin dans un monde de l’aérospatial où il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.