Lancement des Journées de la persévérance

(11 février 2019) Ce matin, Réseau réussite Montréal était de passage à l’école primaire Lévis-Sauvé (Verdun) pour le lancement des Journées de la persévérance scolaire. L’activité a commencé de façon spectaculaire alors que les invités étaient accueillis par une haie d’honneur composée d’élèves persévérants, tous joueurs ou anciens joueurs de football à l’école secondaire Dalbé-Viau (Lachine) et Dorval-Jean-XXIII (Dorval).

«Des histoires de fierté et de persévérance, il s’en vit tous les jours dans nos milieux», assure d’emblée la présidente Diane Lamarche-Venne. La directrice de l’école Lévis-Sauvé, Nathalie Moreau, affirme pour sa part : «Il est vrai que c’est au primaire qu’on apprivoise la persévérance, mais soyons francs, la persévérance nous habite la vie durant.» Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur Jean-François Roberge a quant à lui rappelé qu’à l’école, dans la famille et dans la société, un réseau d’intervenants s’est mis en place pour favoriser la réussite de tous.

Le sport et la réussite scolaire
Tout au long de l’activité, le sport est apparu comme un puissant vecteur de persévérance. Marco Dubois, joueur de football du Rouge en Noir d’Ottawa et ancien élève de l’école Dalbé-Viau, a expliqué que le sport lui a inculqué un sens de la compétition qu’il a su transposer à l’école. Le porte-parole de l’événement, Laurent Duvernay-Tardif, a quant à lui expliqué que le sport lui a permis trouver l’équilibre entre ses études en médecine et son besoin de bouger. L’athlète est maintenant médecin… et poursuit une carrière de joueur de football aux États-Unis.

Le coup d’envoi est donné, tout au long de la semaine, des dizaines d’activités favorisant la persévérance seront présentées dans les établissements de la CSMB.

À lire
La Direction régionale de la santé publique de Montréal établit des liens entre la santé et la persévérance scolaire dans : La santé des jeunes montréalais à risque élevé de décrochage scolaire

Crédit photo : Réseau réussite Montréal / Sylvain Légaré  

Partager sur :