Nao joue au soccer

(12 mai 2017) - Nao s’avance, voit une balle rouge et lui donne un coup de pied. A priori il n’y a rien là de bien extraordinaire, sauf que Nao est un robot et qu’il ne peut absolument rien faire s’il n’est pas bien programmé. Et ce sont des élèves âgés de 11 et 12 ans de l’école primaire Paul-Jarry (Lachine) qui l’ont fait. L’exercice de programmation avec le logiciel Chorégraphe s’inscrit dans une étude réalisée par Thierry Karsenti, professeur à l’Université de Montréal, lequel s’intéresse aux effets de l’apprentissage du code sur les jeunes du primaire. «Nos élèves l’ont beaucoup impressionné. Tous ont atteint le niveau 4, ce qui est déjà excellent, et une équipe s’est rendue au niveau 7», explique la directrice de l’école, Christine Jost, plutôt fière des succès de ses protégés.

Mme Jost est d’avis que l'apprentissage du code informatique est aussi important que l'apprentissage de l'écriture, de la lecture et des mathématiques pour les enfants du XXIe siècle. Une vision qu’elle souhaite partager avec toute la population. Le 3 juin elle invite d’ailleurs tout le monde à venir coder en famille Quelque 250 personnes ont déjà confirmé leur présence, mais elle est prête à en recevoir 450. Pour s’inscrire, il suffit de cliquer ici.

Et d’ici là, on peut s’amuser à regarder Nao à l’œuvre. Mine de rien, il est attachant ce petit bonhomme fait de plastique et de microprocesseurs. 




































Partager sur :