Une bibliothécaire en or

(28 janvier 2019) Tous les jeudis le journaliste Hugo Lavoie présente un héros de l’ombre; une personne qui fait bien son travail, mais qui est rarement applaudie. La mère d’un élève a soumis la candidature de Rose Deslauriers, responsable de la bibliothèque de l’école primaire Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (Verdun). M. Lavoie est passé à l’école et a réalisé un reportage présenté le 24 janvier dans le cadre de l’émission de radio Gravel le matin.

Le texte de Marie-André Mauger, la mère de l’élève qui a présenté la candidature

J’aimerais vous proposer une candidature pour les Hugo d’or. Je ne sais pas si je suis trop tard pour cette édition, sinon je serai en avance pour la prochaine!

J’aimerais vous parler de Madame Rose, la bibliothécaire de l’école primaire Notre-Dame-des-Sept-Douleurs à Verdun. Madame Rose est une personne dédiée à l’amour de la lecture et de l’apprentissage. Elle ne compte pas ses heures. Peu importe le nombre d’heures prévues à son contrat, Madame Rose n’hésitera pas à accomplir sa tâche avec son chapeau de bénévole de la bibliothèque. Pendant des années, elle faisait le tour des bazars et des ventes-débarras pour mieux garnir les rayons de sa bibliothèque à ses frais, faisant don de ses trouvailles à l’école!

Madame Rose a le tour de motiver les élèves à la lecture. Bien malin qui trouverait un enfant des Sept-Douleurs qui n’anticipe pas le plaisir de sa période hebdomadaire de bibliothèque. À travers des activités comme le chemin de la lecture (emprunter un livre de chaque catégorie : documentaire, roman, bd, etc. qui donne droit ensuite à l’emprunt de deux livres plutôt qu’un), au signet dévoreur de livre (un élève peut emprunter des livres à volonté et venir à la bibliothèque entre les périodes) et des activités thématiques comme le bingo de Noël, la chasse aux cocos dans la bibliothèque, Madame Rose n’hésite pas à offrir une sucrerie de temps à autre pour récompenser les enfants et les stimuler à remettre leur livre à temps. Elle sait associer bibliothèque et plaisir. Mais ce n’est pas tout. Madame Rose sensibilise les enfants à la protection de l’environnement. Elle ramasse les vieilles piles, les vieux bâtonnets de colle et les vieux crayons, en plus des goupilles de cannette pour une bonne cause. Pendant des années, Madame Rose a même pratiqué le vermicompost dans un coin de la bibliothèque, au grand dam de bien des membres de l’équipe-école!

Bref, Madame Rose compte parmi les perles de la communauté de Verdun. Elle exerce une influence positive sur une foule de jeunes au coeur du quartier le plus défavorisé de Verdun. Madame Rose a su créer un milieu de vie dans sa bibliothèque et mérite toute notre admiration.


 

 

 

 

 

 

 

 

 





 








Partager sur :